Bernhard Eder n'était pas un peintre
mais un conteur doué

Cique de Monte-Carlo 1992 Tempera & Öl a
Le cirque 1990 - tempera à l'oeuf sur toile 75 x 90 cm - signé EB 90

Bernard Eder remarquait souvent avec ironie qu'il n'était pas du tout un peintre, mais un conteur, ses histoires  jaillir de ses rêves et trouver leur prolongement sur le terrain de la peinture.

Aux académies des beaux-arts de Paris, Munich et Vienne, Bernhard Eder développe une fascination pour les maîtres anciens de la Renaissance et leur technique picturale. Inspiré par Hieronymus Bosch, la peinture à la détrempe de Pieter Bruegel et Sandro Botticelli, Eder a développé son propre style distinctif à la fin des années 1960, auquel il est resté fidèle jusqu'à sa fin en 2017.